Pöge-Hause

Le Pöge-Haus est un lieu culturel dans la Hedwigstraße, à quelques pas de la Eisenbahnstraße. Il existe depuis plusieurs années, probablement un des premiers projets culturels de l’Est avec le Galerie Hotel. Il dispose du soutien de la ville et des programmes de développement de l’Est de Leipzig.

Le lieu est composé d’une grande pièce blanche, au rez-de-chaussée. Il fait l’angle de la rue et dispose ainsi de deux grandes vitrines ainsi que d’une succession de fenêtres qui donnent sur la Mariannenkirche et le Neustädter Markt. Les plafonds insonorisés, les lumières néons, et les murs vident, ainsi que les chaises en plastique noir et les tables robustes blanches donnent à la pièce un air de salle de classe ou de salle de réunion.

T***

Ça fait moins d’un an que ce local existe. Il se trouve sur la Wurznerstraße (plutôt à Reudnitz du coup). Assez vide de meubles, plusieurs fois par semaine il se passe quelque chose dans le local (bar, soirée, concerts). Continuer la lecture de « T*** »

Eisenbahnstraße 41

Je vis dans une colocation sur la Eisenbahnstraße, avec trois autres personnes : Marlene, une berlinoise en stage originaire du côté de Lünebourg (29), Kadda, une fille originaire de Köln (28) et Carl originaire de Munster (dans la Lüneburger Weide, à équidistance entre Hanovre, Hamburg et Brême). Logement au dernier étage, refait à neuf, parce qu’il a brûlé. Appartement duplex. Au rez-de-chaussée, un nouveau döner (déplacé de 20 mètres). C. étudie pour devenir prof de sport et de biologie. K. enseigne l’allemand à des étrangers ; elle a fait des études pour devenir prof à la Grundschule. Tout deux habitent à Leipzig depuis de nombreuses années (6 ans), mais n’ont déménagé sur la Eisenbahnstraße que récemment (depuis un an). Le loyer est par ailleurs assez élevé pour le quartier (un peu moins de 300€ par personne). À quelques mètres seulement de là, certaines personnes paient seulement 120€ (Lena).

Les fauteuils et les chaises est-allemands

Des éléments de mobilier est-allemand font leur apparition dans le quotidien. Il y a tout d’abord les fauteuils aisément reconnaissables :

Un fauteuil est-allemand au Krudebude, dans le rôle de chaise de surveillant de musée. Instagram, coragruessel, le 18 mars 2016

Fauteuil de E41

Fauteuils et chaises de la fabrique L21

Chaises Nebenan