Goldhorn, Eisenbahnstr.

Ancien club illégal, le Goldhorn a dû fermer pour des raisons de nuisances sonores. Depuis peu, il a réouvert sous la forme de bar. Auparavant, le local qui occupe l’angle de la Eisenbahnstraße et de la Elisabethstraße étaient totalement calfeutré. Les fenêtres – peintes et recouvertes de journaux – étaient alors impossibles à ouvrir. L’air y était lourd, chargé d’un mélange de fumée de cigarette et d’odeurs de sueur et du poêle à charbon installé au centre de la pièce. Désormais, les fenêtres laissent passer la lumière et des tables ont été installées là où auparavant les personnes dansaient.

La tapisserie « intergalactique ». Instagram, lexander92, le 31 mars 2017.

Observation du 4.01.18

Un sas d’entrée permet de réguler les entrées. Une estrade au fond de la première pièce est adossée à une fresque intergalactique. Dans un coin de la pièce, il y a un comptoir de bar. Parmi les frigos remplis de bière, une affiche de la RDA sur le sport (à voir). De vieilles lampes de style est-allemand dans les coins de la pièce. Une vieille tapisserie a été rajoutée, là où auparavant les tapisserie ont été ôtées. Un nouveau parquet de style brut aussi. Paradoxalement, les toilettes sont totalement taguées, comme souvent à Leipzig. Deux styles très différents.

Le sas d’entrée. Instagram, vegangrizzly, le 11 septembre 2017.

Le bar a fait l’objet de dégradation et de vol. Peut-on parler de conflit contre les formes de gentrification ? Et quels rapports entretient-il avec son voisin anarchiste, le ConHanHop ? (à creuser)

Message du Goldhorn sur les actes de vandalisme dont il fait l’objet. Facebook, le 13 mai 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.