T***

Ça fait moins d’un an que ce local existe. Il se trouve sur la Wurznerstraße (plutôt à Reudnitz du coup). Assez vide de meubles, plusieurs fois par semaine il se passe quelque chose dans le local (bar, soirée, concerts). La consommation se fait sur la base du don. Les murs sont parfaitement nus. De fines barres de fer quadrillent le plafond et permettent d’accrocher des lampes. Dans un coin, un épais tapis fait office de piste de dance. L’unique vitrine est cachée et un rideau noir cache la pièce lorsque l’on rentre. Une petite pièce à l’arrière avec deux tables sert de salle d’attente pour aller aux toilettes. Une affiche signale que le projet fonctionne sur la base du don et que personne n’est payé. (XXXX)

Affiche accrochée dans les toilettes. Photographie : Hugo Zusslin

Pia m’explique qu’ils sont une quinzaine à participer. Ils ont des problèmes avec le propriétaire ; il voulait augmenter le loyer, donc ils ont décidé de dénoncer le bail. Or, suite à cela, ils sont arrivé à un accord avec le proprio, à un loyer moins élevé. Aussi, ils ne peuvent plus faire de soirée à cause du voisin du dessus. Ils se sont mis d’accord qu’il y aurait du bruit le week-end jusque 1h maximum. Pia partage ses craintes, car le local est illégal. Il ne vaut mieux pas donner le nom me dit-elle.

Le comptoir du T°°°. Photographie : Hugo Zusslin

J’ai fait l’entrée à un concert avec Pia, ce qui m’a permis aussi d’avoir une vision globale des personnes qui fréquentent le T***.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.